Collections

8 ème ART: LIBRAIRIE/GALERIE

500.00

MICHEL SEMENIAKO, Photo Cabane d'alpage, Haute-Savoie (France), 2018

Image of MICHEL SEMENIAKO, Photo Cabane d'alpage, Haute-Savoie (France), 2018

Tirage photo30x40 limité à 30 exemplaires.

Michel Séméniako est un grand artiste photographe français, LIGHT PAINTING, né en 1944 à Annecy. Il est connu pour son univers photographique nocturne et vit actuellement en région parisienne.

Bressuire, « nuits chromatiques »
Bressuire, sous-préfecture du département des Deux-Sèvres, compte 20000 habitants et se situe à la porte du bocage Vendéen. La ville a proposé à Michel Séméniako de travailler en toute liberté sur son territoire, avec pour seule consigne de traduire ce qu’il ressentait de l’esprit des lieux. Avec l’aide de l’association locale de photographes « Regards » http://regardsphotobressuire.fr/
Il a photographié les quartiers, les entreprises, les communes associées, le paysage naturel, la vie associative.

Emmaüs-Paris, « les objets font signe »
La communauté d’Emmaüs se consacre à un travail de solidarité sociale en récupérant, restaurant puis revendant les objets les plus divers. Dans les boutiques, ces objets reprennent vie, dialoguent entre eux, nous parlent et nous invitent à les adopter.
http://emmaus-paris.fr/

MÉMOIRE VIVE

Photographies de moulages au Musée des Monuments Français

J’ai souhaité conserver aux moulages leur dimension paradoxale : a la fois archive mémorielle et présence empathique des personnages séparés de leur monument.
D’un autre côté, j’ai tenté de faire percevoir la résonance de l’objet, sa fuite en avant, l’impossibilité du retour à l’origine, son déploiement dans notre présent. La couleur évoque les hypothèses de polychromies anciennes (j’ai souvent été inspiré par les couleurs vibrantes et saturées des vitraux de Bourges et de Chartres), elle souligne la théâtralité des récits (enfer – paradis…), mais également elle donne chair aux personnages, qui, au delà de leur position symbolique, sont des portraits issus du quotidien.

ELOGE DE LA CABANE

La cabane est un langage non verbal qui instaure un dialogue entre l’homme et l’espace social. Elle est un refuge contre la civilisation industrielle globalisée et une figure de résistance à l’acculturation brutale qui en résulte. Elle réveille en nous l’enfance endormie, elle est l’image de la construction
possible d’un ailleurs. Quand on arrive à la cabane, « …on laissera certaines choses en arrière, franchira une borne invisible ; des lois nouvelles, universelles, plus libérales, commenceront à s’établir autour et au-dedans de nous » H.D. Thoreau. J’illumine de couleurs la cabane pour en restituer sa dimension imaginaire, mais aussi son environnement pour exprimer la relation dialectique qui associe ces deux éléments en un tout signifiant.