Collections

librairie 8 ème Art

22.00

BARKHANES

Image of BARKHANES

-Photographies de Jellel Gasteli

LE LIVRE :

J’ai conçu ce livre comme un journal de voyages et le récit en images de notre désert, celui d’un père, d’un fils et d’un groupe d’amis qui cultivent un penchant certain pour le nomadisme plusieurs fois par an.

Ce livre est le recueil épicurien du plaisir de se déplacer en souplesse sur les ondulations soyeuses des dunes, de crête en crête dans le ronronnement soporifique du moteur six cylindres en ligne diesel et le bercement du mouvement de roulis et de tangage de la voiture.

C’est encore le manuel de la parfaite liberté insolente de bivouaquer à la belle étoile, malgré la porosité des frontières et la Libye si proche. Révolution de jasmin, ou pas, nous n’avons jamais cessé pour « si peu » nos expéditions par groupes d’affinités confirmées

LE PHOTOGRAPHE :

Jellel Gasteli

Né en 1958 à Tunis, Tunisie. Après avoir vécu et travaillé entre Tunis et Paris, il vit actuellement en Tunisie. Son oeuvre est intimement liée à sa double appartenance culturelle franco-tunisienne. En quête d’émotions visuelles il revient de ses voyages avec des photographies intimistes sur les hommes, les paysages et les territoires traversés. Son travail le plus connu est La Série Blanche. Minimalistes, épurées, sobres et retenues, cette série de tirages argentiques de grand format est construite à partir de la géométrie des ombres et de la lumière sur des architectures blanchies à la chaux qui à fait l’objet d’une exposition monographique à l’Institut du monde arabe en 2002.

Parmi ses participations à des expositions, on peut citer, la série Eclipse présentée dans le cadre de l’exposition Africa Remix en 2005, la présentation de l’installation vidéo «2134 TU 74» aux Rencontres de Bamako en 2007, sa participation à la seconde biennale des rencontres Picha à Lubumbashi en 2010, où il présente une vision transversale de l’Afrique intitulée Objects in the mirror are closer than they appear. Sa série Rock the kasbah, qui rompt intentionnellement avec l’inflation d’images d’actualités sur la révolution tunisienne, a été présentée à l’Institut du Monde Arabe en 2012 dans le cadre de l’exposition Dégagements… la Tunisie un an après. En 2014, il participe à l’exposition The Divine Comedy: Heaven, Hell, Purgatory revisited by Contemporary African Artists,au Museum Für Moderne Kunst à Francfort et au Smithsonian à Washington avec une nouvelle sélection de la série intitulée Objects in the mirror are closer than they appear. Il participe à la Biennale de Dakar en 2016, avec la série Il n’est pas interdit de sortir du cadre. En 2017, il participe à l’exposition Afrique Capitales à la Gare Saint Sauveur de Lille avec la série The Straight Six, il présente également à l’Institut Français de Tunis une exposition monographique à partir de son travail inspiré par des carnets inédits de Abdelwahab Meddeb et participe également à la deuxième édition de la biennale des photographes du monde arabe contemporain.

Ses oeuvres font partie de collections telles que le Fonds National d’Art Contemporain, Paris, l’Institut du Monde Arabe, Paris, la Maison Européenne de la Photographie, Paris, le Solomon R. Guggenheim, New-York ; le Museum Kunst Palast, Düsseldorf ; la Fondation Sindika Dokolo, Luanda.

Ses principales publications sont : Il Fiore Sbocciato éditions AF Bari, (2001) Série Blanche co-édition éditions Eric Koehler, Alesco et Agnès. b, (1997) En Tunisie, éditions Eric Kœhler, Blanches Traverses du Passé, éditions Fata Morgana, (1991) Tanger Vues Choisies, éditions Eric Kœhler.

Parution Tunisie Janvier 2018

format 16,5 x 23,5 cm
136 pages sur papier couché mat 200gr, couverture cartonnée
impression quadrichromie
bilingue français-anglais,
76 photographies
Collection ART PHOTO
Éditions Lalla Hadria Editions – Tunisie
prix public : 42 DT / 22 €